Logo ISEFAC

Business School
100% Alternance

Metavers : les clés de lecture d’un nouveau monde

Décryptage de l’actualité by ISEFAC

Metavers : les clés de lecture d’un nouveau monde (1/3)


Imaginez un monde virtuel où vous pourriez converser avec vos amis à l’autre bout du monde, voyager dans des destinations inédites, rencontrer votre artiste préféré ou même conduire la 296 GTB, le dernier modèle de la marque Ferrari. Et tout ça sans sortir de chez vous !

Alors, utopie ou réalité ?

Vans dans Roblox, le rachat par Nike de la start-up RTFKT, spécialisée en baskets virtuelles, ou encore Balenciaga dans Fortnite.

Bienvenue dans ce nouveau monde virtuel en 3D qui façonne nos imaginaires les plus utopiques depuis des siècles, appelé metavers.

À la une des médias, ce concept révolutionnaire fait beaucoup parler de lui dans le monde de la tech, du luxe, de l’esport ou bien d’autres secteurs. Mais qu’est ce qui se cache derrière ce terme un peu barbare et comment ce récit a-t-il commencé ?


Meta : l’émergence d’un nouveau monde virtuel pour réinventer internet

Tout a commencé quand le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg décide de changer le nom de son réseau social. Fini Facebook, bienvenue Meta. Il s’agit de l’appellation de la structure qui recouvrera toutes les activités de la firme, qu’il s’agisse des réseaux sociaux – comme Facebook ou Instagram, de WhatsApp ou encore des lunettes connectées et de l’Oculus Quest 2.

@Meta

Derrière ce nouveau nom, une nouvelle histoire est en train de se construire.

Celle de l’internet du futur.

Accessible d’un casque VR ou d’un navigateur web traditionnel, le metavers serait donc un écosystème numérique immersif soutenu par de la Réalité Virtuelle, Augmentée, ou bien mixte combinant les deux technologies.

Le principe ? Explorer, créer ou participer à une variété d’expériences sur mesure pour vivre dans un monde nouveau.

Sous le feu des projecteurs, cette annonce intervient en pleine affaire des « Facebook Files », révélations de documents massives sur la façon dont la société américaine a ignoré des rapports internes et des avertissements sur les dommages créés par le réseau social à travers le monde, notamment sur les adolescents.

Un moment stratégique pour le réseau qui cherche à redorer son image en réinventant l’internet du futur. Alors, sera-t-il à la hauteur ?


Quand la science-fiction devient réalité

Illustration metavers

Inspiré de la science-fiction, ce terme, qui provient de la contraction des mots « meta » et « universe », est pour la première fois apparu dans Le Samouraï virtuel, un roman de l’auteur américain de science-fiction Neal Stephenson publié en 1992. Il désigne un monde virtuel fictif, connecté et totalement immersif, dans lequel les utilisateurs évoluent en 3D sous la forme d’un avatar.

Coté cinéma, ce monde totalement digitalisé a inspiré de nombreux Films. Si je vous dis, Matrix (1999)Summer Wars (2011) ou Ready Player One (2018), réalisé par Steven Spielberg, ces films annonçaient déjà les prémices de ce monde.

Un monde aux univers dématérialisés offrant des possibilités presque infinies. Les membres peuvent jouer à des jeux vidéo, mais aussi travailler, danser ou nouer des relations, tout en incarnant des personnages repoussant les limites de l’imagination.

Ce qui était de la pure science-fiction il y a trente ans n’a jamais été aussi proche de nous.

Qui dit nouveau monde, dit nouvelles règles, nouvelles façons de communiquer, d’acheter, de vendre voir même de travailler.

Et les marques s’en sont bien aperçues : un monde régi par des codes et des règles que les investisseurs devront respecter pour profiter de ce nouvel espace d’expression et de consommation d’un nouveau genre.


La régulation, au cœur des enjeux du metavers

Decentraland, Roblox, the Sandro et d’autres à venir, seront les nouveaux espaces où il sera possible de toucher un vêtement, participer à un évènement, acheter une maison.

Un monde sans limite propice à la créativité et à l’imagination mais sans réel contrôle.

La question se pose : comment réguler ce nouveau marché ?

Qui dit nouveau, dit dangers et dérives. Ce nouvel écosystème devra être modéré et réglementé.

Usurpation d’identité, troll, cyberattaques, tant d’esprits malveillants qui tenteront de s’immiscer dans ces nouveaux lieux virtuels. Et comment distinguer le vrai du faux dans ce « faux-vrai monde » synthétisé de toutes pièces ?

Les actes, les gestes, les transactions, les entrées, les sorties devront être réglementées afin d’assurer la sécurité collective des différents acteurs sur ces nouvelles plateformes.

Il n’y aura pas un seul metavers mais une multitude de mondes parallèles à surveiller.

Partager cet article

ACTUALITÉS

new-logo-isefac

« If You Know You Know » : l’actualité des secteurs décryptée en 3 minutes top chrono !

new-logo-isefac

Rentrée 2022 : focus sur le séminaire d’improvisation théâtrale

new-logo-isefac

Hackathon ISEFAC 2032 >> Fast-Forward

new-logo-isefac

Remise de diplômes – promo 2021

new-logo-isefac

Workshop : ISEFAC x Musée Carnavalet

new-logo-isefac

Retour sur : un job dating 100% alternance sur le campus de Lille