Workshop national: Comment bien répondre à un brief client ?


30 Mars 2020

Chaque année, nos étudiants (toutes filières confondues) participent au Workshop National organisé auprès de 500 étudiants des campus de Paris et Lille. Cette année, l’ISEFAC adopte une formule 100% digitale via la plateforme ISEFAC e-learning.

À réception du brief client par vidéo, nos étudiants, constitués en équipes de junior agences, auront quelques jours pour construire un projet qui devra répondre à la demande formulée par l’annonceur. Afin de réussir ce challenge, ils seront accompagnés par des professionnels de la communication.

Bien répondre à un brief client, cela s’apprend.

Nadyne Sene d’Erneville (ISEFAC Alternance promo 2011), Directrice clientèle au sein de l’Agence TBWA, nous partage ses meilleurs conseils pour réussir cet exercice avec brio.

 

Conseil n°1 : prendre le temps de bien poser les bases du projet

Dans le cadre d’un projet, la phase de cadrage est primordiale ! C’est elle qui permet de définir le périmètre d’un projet et ses ambitions. Il conviendra donc de valider un certain nombre d’éléments en amont : le budget, les échéances et les dates clés, les livrables, les process et les contraintes.

L’essentiel est de ne pas développer une idée sans que celle-ci ne soit validée par une phase d’analyse solide.

 

Conseil n° 2 : bien connaître son client

Il s’agit dans un premier temps, d’avoir la connaissance parfaite de la marque, de son offre et de l’environnement dans lequel elle évolue : sa position sur le marché, ses antécédents, les principaux problèmes auxquels elle est confrontée et sa relation avec sa cible et ses prospects. Il faut ensuite comprendre ce qui justifie la prise de parole de la marque à cet instant T. Qu’a-t-elle à raconter ? À qui ? Et dans quel contexte ?

 

Conseil n°3 : définir des objectifs réalisables et mesurables

Il s’agira de définir où on veut emmener la marque et de déterminer où nous aura menée une communication réussie. Les objectifs doivent être définis d’un point de vue marketing et d’un point de vue de la communication. Ils doivent être réalisables, mesurables et spécifiques au projet.

À ce stade, l’analyse menée permet de challenger le brief, de (re)formuler une problématique et de définir l’angle stratégique : positionnement, axes et insights.

 

Conseil n°4 : ne pas hésiter à challenger le brief !

Comme je l’évoquais plus haut, mon conseil aux étudiants lorsque l’on répond à un brief et que l’on vend une recommandation est de challenger le brief. En effet, en tant qu’experts et futurs experts de la communication, il faut comprendre ce que « veut » le client mais aussi se questionner sur la pertinence des réponses apportées : est-ce bien ce qui leur faut ? Quels sont les enjeux et les objectifs ?

 

« Pensez à challenger le brief ! En effet, en tant qu’apprenants et futurs experts de la communication, il faut comprendre ce que « veut » le client mais aussi se questionner sur la pertinence des réponses apportées : est-ce bien ce qui leur faut ? »

 

Conseil n°5 : casser les codes !

N’hésitez-pas à penser différemment et exploiter des idées nouvelles. Faites appel à votre créativité pour vous démarquer des autres équipes.

 

Etudiants en communication répondant au brief client